lundi 12 juin 2017

Brain sniper


Et aux abords ensoleillés d'un printemps finissant, sous l'effet stimulant de fidgets lobotomiques, les cerveaux prennent leur envol afin d'entamer leur traditionnelle migration vers la cave de mémé où ils attendront patiemment la mobilisation neuronale générale de la rentrée de septembre.





5 commentaires:

Détour a dit…

Tellement hâte de voir ces grumeaux devenir des ados... Et on reparlera de mobilisation neuronale!
Toujours merci pour ce sourire hebdomadaire.

Anonyme a dit…

tellement vrai... et elle fait peur cette migration: les cerveaux retrouveront-ils leur chemin ou... se perdront-ils???

Fred G a dit…

S'il te plait, s'il te plait, mon bouffon, permets-moi de copier coller ton dessin sur mon edmodo, réseau social, super sécurisé de l'éducation nationale parce que j'en peux plus de ces Brain Sniper (vive la langue française si riche et si novatrice)
Promis je cache rien de la source.
Biz au Grumeauland
Et grand merci pour l'humour bravache toujours savoureux.

Anonyme a dit…

J'allais demander l'autorisation de l'imprimer pour l'afficher au boulot justement (enseignante en collège, je vois bien les ravages de la fuite neuronale !!) ... il faut remédier à ce qui est un mal national !

Anonyme a dit…

J'allais justement demander l'autorisation de l'imprimer pour l'afficher en salle des profs (ou sur les lieux de passage des collégiens !? Mais vu l'importance de la fuite neuronale, accentuée par une liquéfaction assez compréhensible en ces jours caniculaires.... pas sûre qu'ils comprennent l'allusion !).... il y a là une épidémie à grande échelle !!